C’était il y a une vingtaine d'années. Je portais des mini klaquettes et pour les occasions, une mini robe mission. J’allais à l’école des sœurs, Saint-Joseph de Cluny, en plein cœur de Nouméa.

noumea
(Image satellite de la Nasa).


cluny1
(pas loin de la place des Cocotiers)

Les copains étaient de toutes les couleurs. Mon amoureux s’appelait Pierrot, et pis Fred. Le frangin se faisait casser la gueule par de grands costauds à l’école des frères, le Sacré-Cœur (oui, bon, on a pas choisi). On faisait de l’escalade sur les murs avec ma corde à sauter. On était petits, on se rendait compte de rien et on se tartinait les cheveux de chouingue-homme.

C’était une période de grande gastronomie. Le mercredi, on allait prendre des glaces à La Sorbetière, LE glacier de Nouméa. Maman me donnait des sous pour des images religieuses et j’achetais des omaïs avec (c’est de dééééélicieuses prunes séchées). Je mangeais des cochonneries dans le magasin des grands-parents, à la Vallée-du-Tir.

Et puis il y avait…

collier
les colliers de bonbons.

Ca se mettait au cou ou à la main, c’était collant, fondant et chimique. Un délice.

Eh ben, même pas je savais que ça existait encore. Un truc aussi peu hypoallergénique, aussi fatal aux dents prépubères. Mais si. C’est typiquement kiwi (si si, on nous a ramené ça de Nouvelle-Zélande) et y en a de toutes les formes.

candy_wear

C’est beau, la nostalgie de l’enfance. Du coup, je vais m’en fabriquer en forme de klaquettes.

Fanfan

Ah, après vérification, c’est pour les enfants qui ont un peu grandi.