_chiquier_duo

A peine les klaquettes installées devant l'échiquier géant posé par la mairie place des Cocotiers, quelqu'un vient aux nouvelles : « Vous savez jouer ? » Oui, da. « Prochaine partie ? » Arghh, crochée.
A peine la tong avancée vers une des deux tables couvertes de damiers du snack mitoyen, pareil : « Pousse-toi, la dame veut jouer. »  Hiiii.

_chiquier_table

Tous les samedis, toute la journée, les champions comme les petits joueurs savent où se retrouver. La ville fournit les jeux et les pièces géantes (c'est le gars à gauche de la photo qui veille dessus). Comme dans des centaines d'autres parcs du monde, on pousse la dame et le canasson au grand air. Sous les paillements des piafs et sans prise de tête.
Des fois, explique un vieux Drehu (Lifou), des touristes australiens descendus de leur croisière en gare maritime, à quelques centaines de mètres, prennent leur tour sur l'échiquier. Ici, tous les candidats sont embauchés.
Lui est à Nouméa « pour faire des papiers ». Dès qu'il descend sur la Grande terre (l'île principale de la Calédonie), il rejoint l'échiquier. « Moi non plus, je joue pas très bien. J'ai joué trois fois contre le champion de Calédonie [René Pêtre, il se nomme], je me suis fait éclater ! »

echiquier_pierre

Ça l'empêche pas de réfléchir sérieusement à un chouette projet : installer le même genre d'échiquier géant à Lifou, plus précisément devant l'hôtel de la province des îles (Loyauté), à Wé.

blog_lifou

(Vue satellite de Lifou, encyclopédie Wikipédia)

Avec une démarche éducative auprès des jeunes et dans les écoles. Et si c'est comme sur la place des Cocotiers, les p'tits breakers seront contents de trouver un spot pour répéter leur hip-hop.

Fan